http://www.kristos.online.fr

    Évangiles textes

    Partagez
    avatar
    un messager

    Messages : 3
    Date d'inscription : 21/03/2012
    Age : 80
    Localisation : Ollezy aisne

    Évangiles textes

    Message  un messager le Mer 21 Mar 2012 - 8:52

    Bonjour Antoine

    J'ai besoin de tes services : j'ai relevé ceci dans la doctrine secrète de Blavatsky  :"Dans le premier chapitre de la Genèse, le mot "Dieu" représente les Elohim – des Dieux au pluriel et non pas un Dieu. C'est une traduction rusée et malhonnête. En effet, la Cabale tout entière explique suffisamment que les Alhim (Elohim) sont au nombre de sept "

    Hors , sur facebook, j'ai Serge Caselay qui me dit ceci  :

    Serge Cazelais
    Dans le contexte de la Torah, Elohim est un nom propre, le verbe étant au singulier dans le texte hébreu. Il faut se méfier de ces mauvais étudiants de première année d'hébreu


    Je croyais que le mot Elohim était au pluriel?

    2eme question à propos des mots qu'à prononcés Jésus sur la croix  :Les évangiles mal traduits; un exemple : ce que dit Jésus sur la croix:
    Nous appelons l'attention sur la partie du 46ème verset du 27ème chapitre de Mathieu, qui est ainsi conçue : "Eli, Eli, lama sabachthani ? – ce qui veut dire, Mon Dieu, Mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ?" Nos versions sont, bien entendu, tirées des manuscrits grecs originaux (la raison pour laquelle nous ne possédons aucun manuscrit original en Hébreu à ce sujet, c'est qu'en Hébreu les énigmes se trahiraient elles-mêmes, si on les comparait avec la source d'où elles sont tirées, l'Ancien Testament). Tous les manuscrits grecs, sans exception, expriment ainsi ces paroles :
    ̉Ηλι Ηλι λαμα̉ σαβαχθαυί
    Ce sont des mots hébreux, écrits en Grec et les voici en hébreu ;
    ינ־תחבש המל ילא ילא
    Les Ecritures donnent comme traduction correcte de ces paroles, "c'est-à-dire, Mon Dieu, Mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ?" Nous venons de reproduire les mots, sans discussion possible et il est hors de doute que telle est l'interprétation qu'en donnent les Ecritures. Or, les mots n'ont pas cette signification et c'est une fausse traduction. Voici le véritable sens, qui est précisément le contraire de celui que l'on donne :
    Mon Dieu, Mon Dieu, comme tu me glorifies !

    Hors le même personnage (serge cazelais) me dit ceci  : En fait, si ça vient de Blavatsky, on peut fermer le dossier et être certain que c'est du roman. Postuler une erreur de copiste devient une entourloupe. Le Psaume 22.2 en hébreux dit «abandonner», la traduction (ancienne) de ce psaume en araméen dit «abandonner», la Septante grecque dit “abandonner” et les mots de Jésus en araméen sur la croix, rapportés en araméen et traduits en grec par le rédacteur de l'évangile ont aussi «abandonner». Ça en fait du monde pour se tromper! La meilleure chose à faire est de prendre le texte transmis par la tradition, le recevoir et essayer de le comprendre (que dont Blavatsky était, semble-t-il incapable) plutôt que d'essayer de le corriger pour lui faire dire quelque chose qui soit en apparence plus acceptable à notre esprit rationnel moderne. Ceux qui veulent toujours corriger le texte biblique sont ceux qui ne le comprennent pas. Ce texte est rempli de paradoxes et de problèmes logiques qu'il faut résoudre afin de bien l'interpréter. Origène parlait de «pierres d'achoppement» placées là par le rédacteur afin de faire travailler nos esprits pour en saisir le sens. Les néo-ésotéristes modernes refusent de faire ça. Voilà pourquoi ils font la promotion de théories qui ne résistent pas à l'examen comme celle des textes modifiés par les conciles et les copistes, ou de sources plus originale que l'originale dont eux seuls ont eu accès. Croire qu'un copiste ancien ait confondu un “het” (ח) et un “caf” (ק) est difficile à accepter. Ces deux lettres sont vraiment très différentes. On confondait parfois des het et des he ( ח et ה ) les grecs confondaient le Alpha majuscule (Α), le lambda majuscule (Λ) et et delta majuscule (Δ), mais un het et un qaf... Le fait est que Mme Blavatsky ne savait pas lire l'hébreu, ni l'araméen.

    Pourrais-tu avoir la gentillesse de me dire ce qu'il en est exactement


    bonne journée à toi
    avatar
    ANTOINE

    Messages : 513
    Date d'inscription : 11/02/2010

    réponse

    Message  ANTOINE le Mer 21 Mar 2012 - 10:48

    Bonjour Jean-Paul et bienvenu dans notre forum

    Enfin une question sur les textes sacrés, merci de me la poser.


    Serge Cazelais a tout à fait raison, je cite :

    Dans le contexte de la Torah, Elohim est un nom propre, le verbe étant au singulier dans le texte hébreu. Il faut se méfier de ces mauvais étudiants de première année d'hébreu

    Le Créateur de notre Univers, apparait sous le nom d’ELOHIM (pluriel masculin du singulier féminin ELOHA) la traduction selon notre langage est l’ETRE DES ETRES faisant apparaitre l’UNITE dans la pluralité. ELOHIM est un sujet lié à la fois à un verbe d’actions au pluriel qui signifie Forces Divines et à un verbe au singulier qui signifie Dieu Créateur, la FORCE UNIQUE.

    Voici des sujets sur le forum concernant ELOHIM

    http://www.gematrie.net/t21-le-nom-de-dieu
    http://www.gematrie.net/t67-le-sac-philosophique
    http://www.gematrie.net/t78-les-neuf-cles

    La pluralité est expliquée dans l’Arbre cabalistique les Centres de Vie, les séraphins, les Chérubins, les Trônes, les Dominations, les Puissances, les Vertus, les Principautés, les Archanges, les Anges et les hommes parfaits (Ischim). ELOHIM désigne le TOUT un nom propre au singulier dont la désignation secrète de la kabbale est : KELELOHIM.

    Quant aux paroles de Jésus sur la croix dans leurs contextes dramatiques, il y a des révélations pour le cabaliste, je cite : Eli, Eli, lema sabachtani

    La souffrance de Jésus était devenue tellement intolérable, ses muscles se tétanisaient, le souffle lui manquait, l’étouffement était atroce et ainsi il lança ce fameux cri « Père, Père pourquoi m’as-tu abandonné »

    Un cabaliste sait que l’Esprit protecteur de Jésus est Elie, en kabbale ce nom se prononce Elia.

    Dans la hiérarchie céleste Elia est un Père au niveau de l’Emmanuel.

    C’est très simple, Elia a accompagné Jésus tout le long de sa passion et lui a apporté tout son aide pour le soulager de ses souffrances. Mais lorsqu’il fut cloué sur la croix l’Esprit de Jésus s’est retiré de sa présence, car Jésus devait supporter la chair souffrante, l’amertume des péchés des brebis perdues, en livrant ses messages d’amour dans la torture jusqu'à accepter d’en mourir. Dans cette angoisse de mort, il était seul sur la croix sans la protection de son Esprit.

    Lorsqu’il s’adressa à l’Être des êtres il lança son élan d’amour : "Père, pardonne-leur: ils ne savent pas ce qu'ils font". (Évangile selon Luc), Jésus s’adresse à l’Être dont le nom est ineffable et imprononçable, le Créateur de tous les Univers visibles et invisibles, le Père de tous les dieux.
    Jésus n’a jamais douté un seul instant, parce que lui savait très exactement pourquoi il était venu sur Terre, cette phrase le prouve : Quand il eut pris le vinaigre Jésus dit: "tout est accompli" et, inclinant la tête, il remit l'esprit. (Évangile selon jean).


    Jésus Christ est une petite émanation de l’Eternel, comment l’Eternel peut-il douter de lui-même ???

    Comme je l’ai souligné il faut connaître la géométrie des lettres pour définir le sens caché des écritures, sinon cela serait une hypocrisie de réaliser de la gématrie sans connaissances

    J’espère avoir répondu à tes attentes

    Bonne journée



    avatar
    un messager

    Messages : 3
    Date d'inscription : 21/03/2012
    Age : 80
    Localisation : Ollezy aisne

    Re: Évangiles textes

    Message  un messager le Mer 21 Mar 2012 - 11:10

    ANTOINE a écrit:Bonjour Jean-Paul et bienvenu dans notre forum

    Enfin une question sur les textes sacrés, merci de me la poser.


    Serge Cazelais a tout à fait raison, je cite :

    Dans le contexte de la Torah, Elohim est un nom propre, le verbe étant au singulier dans le texte hébreu. Il faut se méfier de ces mauvais étudiants de première année d'hébreu

    Le Créateur de notre Univers, apparait sous le nom d’ELOHIM (pluriel masculin du singulier féminin ELOHA) la traduction selon notre langage est l’ETRE DES ETRES faisant apparaitre l’UNITE dans la pluralité. ELOHIM est un sujet lié à la fois à un verbe d’actions au pluriel qui signifie Forces Divines et à un verbe au singulier qui signifie Dieu Créateur, la FORCE UNIQUE.

    Voici des sujets sur le forum concernant ELOHIM

    http://www.gematrie.net/t21-le-nom-de-dieu
    http://www.gematrie.net/t67-le-sac-philosophique
    http://www.gematrie.net/t78-les-neuf-cles

    La pluralité est expliquée dans l’Arbre cabalistique les Centres de Vie, les séraphins, les Chérubins, les Trônes, les Dominations, les Puissances, les Vertus, les Principautés, les Archanges, les Anges et les hommes parfaits (Ischim). ELOHIM désigne le TOUT un nom propre au singulier dont la désignation secrète de la kabbale est : KELELOHIM.

    Quant aux paroles de Jésus sur la croix dans leurs contextes dramatiques, il y a des révélations pour le cabaliste, je cite : Eli, Eli, lema sabachtani

    La souffrance de Jésus était devenue tellement intolérable, ses muscles se tétanisaient, le souffle lui manquait, l’étouffement était atroce et ainsi il lança ce fameux cri « Père, Père pourquoi m’as-tu abandonné »

    Un cabaliste sait que l’Esprit protecteur de Jésus est Elie, en kabbale ce nom se prononce Elia.

    Dans la hiérarchie céleste Elia est un Père au niveau de l’Emmanuel.

    C’est très simple, Elia a accompagné Jésus tout le long de sa passion et lui a apporté tout son aide pour le soulager de ses souffrances. Mais lorsqu’il fut cloué sur la croix l’Esprit de Jésus s’est retiré de sa présence, car Jésus devait supporter la chair souffrante, l’amertume des péchés des brebis perdues, en livrant ses messages d’amour dans la torture jusqu'à accepter d’en mourir. Dans cette angoisse de mort, il était seul sur la croix sans la protection de son Esprit.

    Lorsqu’il s’adressa à l’Être des êtres il lança son élan d’amour : "Père, pardonne-leur: ils ne savent pas ce qu'ils font". (Évangile selon Luc), Jésus s’adresse à l’Être dont le nom est ineffable et imprononçable, le Créateur de tous les Univers visibles et invisibles, le Père de tous les dieux.
    Jésus n’a jamais douté un seul instant, parce que lui savait très exactement pourquoi il était venu sur Terre, cette phrase le prouve : Quand il eut pris le vinaigre Jésus dit: "tout est accompli" et, inclinant la tête, il remit l'esprit. (Évangile selon jean).


    Jésus Christ est une petite émanation de l’Eternel, comment l’Eternel peut-il douter de lui-même ???

    Comme je l’ai souligné il faut connaître la géométrie des lettres pour définir le sens caché des écritures, sinon cela serait une hypocrisie de réaliser de la gématrie sans connaissances

    J’espère avoir répondu à tes attentes

    Bonne journée



    bonjour Antoine

    merci d'avoir répondu si vite à mes questions; je n'ai pas bien saisi lé définition d'Elohim puisque tu dis "pluriel" donc plusieurs? je croyais que la définition était "lui les Dieux"?

    pour Jésus sur la croix, il aurait donc dit la phrase connu dans les évangiles et non celle là : "Mon Dieu, Mon Dieu, comme tu me glorifies !"

    Que penser alors de : Les grands occultistes qui ont écrit le Zohar (1) sont très clairs sur ce point: les secrets de la Thorah (les Livres de la Loi) ne devaient pas être à la portée de tous, ainsi qu’en témoigne le passage suivant:

    «Malheur à celui qui ne voit dans la Thorah que de simples récits et des mots ordinaires! Car en vérité, s’il en était ainsi, nous serions capables, même aujourd’hui, de composer une Thorah beaucoup plus digne d’admiration. Mais il n’en est pas ainsi: chaque mot de la Thorah contient un sens élevé et un mystère sublime... Les récits de la Thorah n’en sont que les vêtements. Malheur à ceux qui prennent les vêtements de la Thorah pour la Thorah elle-même... Les gens simples ne s’intéressent qu’aux vêtements et aux récits de la Thorah; ils ne connaissent rien d’autre et ne voient pas ce qu’ils recèlent. Les plus instruitne s’intéressent pas au vêtement, mais au corps dont il est l’enveloppe...”


    fraternellement à toi , bonne journée
    avatar
    ANTOINE

    Messages : 513
    Date d'inscription : 11/02/2010

    réponse à Jean-Paul

    Message  ANTOINE le Mer 21 Mar 2012 - 12:44

    Il me semblait que mon explication était claire.

    En effet Moise donne au Créateur le nom d’ELOHIM. Ce mot souligne son caractère de pluriel et de singulier en même temps, comme je l’ai indiqué précédemment. ELOHIM ( Aleph-Lamed-Hé-Yod-Mem) peut se traduire par LUI-LES-DIEUX (l’Etre des êtres), en exprimant de la sorte la parfaite Unité Divine, en même temps que sa pluralité, étant donné que le Créateur de notre système solaire est le TOUT représenté par une vague de Vie symbolisé par les Centres de vie de l’Arbre cabalistique des Séraphins jusqu’aux hommes.
    Pour la Torah il faut lire les textes selon l’Esprit et non au sens littéral surtout la Genèse dont l’écriture est codé.
    Pour les évangiles il y a deux aspects des écritures à prendre en compte, le témoignage de la vie de jésus ( sens littéral) et le sens mystique des paroles du Christ.
    Il y a une relation mystique sur ces paroles de Jésus : Éli, Éli, lama sabachthani "Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné?" (Matthieu 27 : 46)
    C’est un entretien spirituel prononcé à haute voix par l’homme crucifié avec son Esprit supérieur ELIA, relaté par l’évangéliste, dont j’ai donné l’explication sur le message précédent.

    Amitiés fraternelles


    avatar
    un messager

    Messages : 3
    Date d'inscription : 21/03/2012
    Age : 80
    Localisation : Ollezy aisne

    Re: Évangiles textes

    Message  un messager le Mar 27 Mar 2012 - 8:06

    ANTOINE a écrit:Il me semblait que mon explication était claire.

    En effet Moise donne au Créateur le nom d’ELOHIM. Ce mot souligne son caractère de pluriel et de singulier en même temps, comme je l’ai indiqué précédemment. ELOHIM ( Aleph-Lamed-Hé-Yod-Mem) peut se traduire par LUI-LES-DIEUX (l’Etre des êtres), en exprimant de la sorte la parfaite Unité Divine, en même temps que sa pluralité, étant donné que le Créateur de notre système solaire est le TOUT représenté par une vague de Vie symbolisé par les Centres de vie de l’Arbre cabalistique des Séraphins jusqu’aux hommes.
    Pour la Torah il faut lire les textes selon l’Esprit et non au sens littéral surtout la Genèse dont l’écriture est codé.
    Pour les évangiles il y a deux aspects des écritures à prendre en compte, le témoignage de la vie de jésus ( sens littéral) et le sens mystique des paroles du Christ.
    Il y a une relation mystique sur ces paroles de Jésus : Éli, Éli, lama sabachthani "Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné?" (Matthieu 27 : 46)
    C’est un entretien spirituel prononcé à haute voix par l’homme crucifié avec son Esprit supérieur ELIA, relaté par l’évangéliste, dont j’ai donné l’explication sur le message précédent.

    Amitiés fraternelles



    bonjour Antoine

    ok merci pour l'explication car parfois avec des textes que l'on trouvent dans diverses traductions qui se contredisent souvent, il est bien difficile d'y voir clair bonne journée à toi
    avatar
    Sebastien

    Messages : 679
    Date d'inscription : 21/02/2010

    Re: Évangiles textes

    Message  Sebastien le Mar 27 Mar 2012 - 14:53

    Bonjour Jean Paul

    Voici une petite étude sur notre forum qui conforte la révélation mystique de "Elia".
    C'est le nom guide et sacré de la fin des temps.


    Sebastien a écrit:Nous sommes dans les jours d’Elie.

    Le prophète Elie, personnage clef biblique, annonce l'esprit de sa venue.
    Élie est le prophète le plus fréquemment cité dans le Nouveau Testament, il accompagne toutes les interrogations .
    Élie (hébreu : אֵלִיָּהו ēliyahū, « Mon Dieu est Yah »
    Yah pour Yahve étant une traduction du nom imprononçable YHVH
    Prophète d'Israël du IXe siècle avant JC, son ministère a lieu dans le royaume d'Israël après la mort de Salomon. Il est le héros de YHWH, Dieu d'Israël, face au dieu des Cananéens, Baal, dont la reine d'Israël Jezabel s'est faite l'ardente missionnaire. Il réalise de nombreux prodiges avant de s'envoler aux cieux dans un tourbillon. Il est aussi, selon les prophètes bibliques, l'annonciateur du Messie à la fin des temps.


    Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lie

    Symétrie miroir de ANNEE DEUX MILLE ONZE en table de 9.

    AB C D E F G H I J K LM N O PQ R S T U V WX YZ ?
    9 126 126 45 45 36 45 189 216 117 81 108 108 45135 126 234 45 9 126 12645 4536 45 189 216
    A N N E E D E U X M I L L E O N Z E A N N E ED EU X

    YAHVE = 333
    DIEU ELIAH = 999


    Symétrie miroir de " ANNEE DEUX MILLE DOUZE " en table de 9 :

    A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z ?
    9126 126 45 45 36 45 189 216 117 81 108 108 45 36 135 189 234 45 9126 126 45 45 36 45 189
    A N N E E D E U X M I L L ED O U Z E A N N E E D E U


    MITATRON = 666
    SANDALPHON = 666
    DIEU ELIAH = 999


    La symétrie miroir de ces 2 études annoncent le grand retour du Dieu d'Elie ,
    un code mystique son le nom de ELYAH qui signifie Dieu(EL) Éternel(YAH).




    Faisons la symétrie de LE DIEU D'ELIE en table de 9:



    AME = 198
    L'encodage est précis 1=A 9=I 8=H soit le l'attribut IAH

    MESSIE = 333
    Elie est l'annonciateur du Messie à la fin des temps.
    Il est lui même le messie de la parole de Dieu.

    L ANGE = 333
    L'attribut mystique d'Elie est ELYAH

    ELYAH NOM MON = 666
    Le code sacré d Elie
    DIEU GUIDE = 666
    La parole de Dieu illumine l'esprit.
    FRANCE = 666
    Un lien particulier entre le Dieu d ELie et la France.
    FRANÇAIS = 666
    Le peuple et le langage .Ceci nous conforte dans la révélation du langage apocalyptique français
    DIEU BIBLE = 666
    Nous parlons bien ici du Dieu biblique d'Elie
    NOMBRE CLEF = 666
    Le nombre 666 .
    CODAGES YHWH = 666
    YHWH DIEU UN = 666

    YHWH est un nom du Dieu d'Eli .
    CODE ETERNEL = 666
    ELYAH est son nom .
    LE VENERABLE = 666
    Elie est le prophète le plus cité du nouveau .ELie fait connaitre la puissance de foi et d'amour de son Dieu. Un grand combat oppose le Dieu d'Elie à la bête BAAL.
    DIEU BAHEL = 666

    Validation de notre étude pour trouver le nom du demon Baal
    BAEL est le demon que combat le Dieu d Elie .

    http://www.gematrie.net/t8-le-mystere-du-tarot-de-marseille
    PIEDS ELYAH = 666
    L'édifice de Dieu repose sur le nom de ELYAH.
    Le diable BAEL dévoile son nom sous ses pieds.Si le voile serait levé on pourrait voir les sabots de la bête BAEL ,BAAL ou BEL.

    JOUR D ELIE = 666
    Le nombre 666 accompagne le jour d Elie.
    FONDEMENT = 666
    Elie est relié au Dieu du fondement ,du principe premier.
    C'est la fondation de toute œuvre.

    TROMPETTES = 666
    ELYAH sonne le rassemblement pour la grande victoire de Dieu.
    La fête des trompettes est le grand chant du retour de Dieu.

    L ENLÈVEMENT = 666
    Elie fût enlevé vivant par Dieu de la terre.

    ELIE SANDALPHON = 999
    Amen . Tu seras là bientôt.
    Son nom est ELYAH Sandalphon.

    LE DIEU D'ISRAEL = 999
    La symétrie miroir répond avec exactitude.
    MON NOM EST JÉSUS CHRIST = 999
    C'est la réponse cabalistique du Dieu d'Elie.
    DIEU ADMIRABLE = 999
    Le Dieu d'Elie
    NOMS NOE ,MOISE , ELIE = 999
    les différents autels de Dieu ELYAH

    SANDALPHON MON EGO DIEU = 1332
    ELIE L ANGE SANDALPHON = 1332
    LE SOUFFLE DE DIEU = 1332

    C'est le temps des révélations

    DIEU DIEGO = 666
    DI (Dieu ) EGO ( moi ) "Mon Dieu est en moi" le prénom glorieux en Hommage éternel .

    MARCHER VERS SON DIEU = 999
    Le mat, le saint esprit paraklet va vers son Dieu.

    ELYAH L ESPRIT SAINT DU PÈRE ÉTERNEL = 1998
    Le Dieu d'Elie .

    Nous sommes dans les jours d’Elie...

    Le livre qui ferme la bible judaïque est le livre du prophète Malachie.
    Ce livre fut choisit pour clôturer la bible,donc il est d'une espérance extrême,et il donne un indice concernant la fin des temps,et le retour de Dieu.
    Selon la prophétie de Malachie,le prophète Elie préside le jour du retour de l'éternel,déclenchant ainsi le retour de Jésus le Christ.
    La fin des temps annoncent la destruction du mal,par l'armée angélique avec a sa tête le retour du roi des rois.

    Malachie chapitre 4 verset 4 et 5:

    4:5
    Voici, je vous enverrai Élie, le prophète, Avant que le jour de l'Éternel arrive, Ce jour grand et redoutable.
    4:6
    Il ramènera le coeur des pères à leurs enfants, Et le coeur des enfants à leurs pères, De peur que je ne vienne frapper le pays d'interdit.


    Quand Dieu créa "Au commencement",Dieu créa une armée angélique de 72 anges fin de pouvoir faire venir ses énergies dans la terre.
    Le programme de réintégration céleste est donc épaulé de sa manifestation angélique divine.
    Le nom de Dieu de cette armée angélique, peut être dévoilé d'une façon simple.
    Pour savoir l'appartenance d'attribut ou de parure de Dieu, il suffit de regarder l'attribut divin en fin du verbe énergétique.
    Si nous regardons la fin des noms des 72 anges, nous voyons que EL et IAH finissent tous les noms des anges.
    Vehuiah, eliel, Sitael, Elemiah, Mahasiah, Lelahel, Achaiah, Cahetel, Haziel, Aladiah, Lauviah, Hahaiah, Iezalel, Mebahel, Hariel, Hekamiah, Lauviah, Caliel, Leuviah, Pahaliah, Nelkhael, Yeiayel, Melahel, Haheuiah, Nithaiah, Haaiah, Yerathel, Seheiah, Reiyel, Omael, Lecabel, Vasariah, Yehuiah, Lehahiah, Chavakhiah, Menadel, Aniel, Haamiah, Rehael, Ieiazel, Hahahel, Mikael, Veuliah, Yelahiah, Sealiah, Ariel, Asaliah, Mihael, Vehuel, Daniel, Hahasiah, Imamiah, Nanael, Nithael, Mebahiah, Poyel, Nemamiah, Yeialel, Harahel, Mitzrael, Umabel, Iahhel, Anauel, Mehiel, Damabiah, Manakel, Eyael, Habuhiah, Rochel, Jabamiah, Haiaiel, Mumiah

    Lire l'exceptionnel étude de Antoine
    : http://www.kristos.online.fr/lebienetlemal.html

    Il est à noté que, concernant les anges des abimes cette méthode est complétement chaotique.
    Non pas parce qu’elle ne s'applique pas,mais dénuer de sens d'un nom directeur.Cela signifie que les anges des abimes n’obéissent pas à une organisation structuré,c'est une bête à plusieurs têtes comme le disent les prophètes de Dieu.
    Chaque anges des abimes veulent leur propres cultes c'est pour cela qu'ils ne peuvent agir en une seule force.
    Celui qui bénéfice le plus d'un culte convergeant est Baal,sous tutelle de Lucifer et Satan, les 2 atomes corrompus .

    Genèse chapitre 1:1
    Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.

    Il est important de comprendre que cette phrase stipule que le ciel et la terre fussent créés en même temps,et que l'objectif de la terre,et implicitement "l'homme" parce qu’il fut créé à partir de la terre, est d'accueillir le ciel autrement dit l'énergie céleste crée par Dieu.La mécanique des anges obéissent au seigneur des armées angéliques, son nom contient EL et IAH son nom est ELIAH .


    Le temps est très proche...
    Le souffle de Dieu viendra avant que: l'astre rouge soit aligné derrière le soleil par rapport à la terre et la lune et d'autres planètes.


    A la fin des temps,Dieu se manifeste par un nom de Puissance,et couvrira de son souffle la terre,comme il est dit dans la genèse que, l'esprit ( Le souffle ) de Dieu couvre les eaux.

    Je vais donc étudier le très saint verbe ELIAH grâce à la gématrie géométrique de l'étoile à 5 branches selon la tradition kabbalistique.

    Pour la méthode lire http://www.kristos.online.fr/etoiledugeometre.html



    Symétrie miroir en gématrie goémétrique de ELIAH en table de 9:



    LE DEMIURGE =666

    Eliah est bien le nom énergétique du créateur angélique.IL se bat contre la bête qui se sert du nombre 666 qui se fait passer pour le grand créateur.
    LE GRAND DIEU = 666
    ELIAH est l'esprit saint, combat le faux dieu (666).
    LE DIEU BIBLIQUE = 666
    ELIAH est la promesse de la présence de Dieu, il est le nom saint des armées célestes,qui combat le mal(666)
    DIEU DE ELIE = 666
    Nous parlons bien de même Dieu
    ROI SAUVEUR = 666
    Yahvé signifie,L'éternel est mon sauveur.
    ELIAH révéle la maison de Dieu.
    LE JUDAISME = 666
    L’espérance d'un peuple .
    ELIAH EST UN = 666
    La manifestation du Dieu unique.
    TRIPLE DIEU = 666
    Au nom du père,du fils et du saint esprit. Amen
    LE ROI ELIAH = 666
    Le seigneur des armées angéliques.
    ARMAGUEDON = 666
    ElIAH annonce la terrible bataille de la fin des temps,et sa victoire sur mal.
    UN ENCODAGE =666
    Gématrie en géométrie
    MOIS MARS =666
    Une indication temporelle
    SEPTEMBRE = 666
    Un autre
    GABRIEL = 666
    Un ange concerné

    ARMEES DES ANGES = 999
    Eliah
    UNE ARMÉE DIVINE = 999
    Confirmation
    LE DIEU SAUVEUR EST = 999
    Le souffle de Dieu va déclencher le retour du vrai et faux messie
    LA GUERRE CÉLESTE = 999
    Armaguedon = 666 avec cette table
    ELIE HOMME DIEU = 999
    Voir le symétrie de " Le Dieu d'Elie"
    UN ESPRIT DE DIEU = 999
    ELIAH
    LE PÈRE KELELOHIM = 999
    La présence du triple Dieu
    SATAN-LUCIFER-BAHAL = 999
    La vilaine bête que doit terrasser Eliah

    MALACHIE LA PROPHÉTIE = 1332
    De la fin des temps
    C'EST JÉSUS CHRIST = 1332
    Moi et le père nous sommes UN !

    ELIAH C'EST LE NOM DE L ANGE SANDALPHON = 1998

    Amen


    Bonne recherche

    Il est à noter, que dans le nom de Gematriel se trouve de nom ELIA
    gEmAtrIeL

    avatar
    Sebastien

    Messages : 679
    Date d'inscription : 21/02/2010

    Re: Évangiles textes

    Message  Sebastien le Mar 27 Mar 2012 - 17:57

    L'évangile de Marc et Mathieu sont formelles sur la même interprétation, si ce n'est une légère différence .

    Matthieu 27:46
    Et vers la neuvième heure, Jésus s'écria d'une voix forte : Éli, Éli, lama sabachthani ?
    c'est-à-dire : Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné

    Marc 15:34
    Et à la neuvième heure, Jésus s'écria d'une voix forte : Éloï, Éloï, lama sabachthani ?
    ce qui signifie : Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ?

    Saint Mathieu dit "ELI" et saint Marc dit" Éloï".
    Quel est la signification ?

    Il est fort intéressant de constater que seul l'apôtre Jean est au pied de la croix, et il ne mentionne pas pour autant cette phrase qui pousse à l'interrogation.
    Le saint apôtre connaissait la nature exacte du sacrifice de Jésus.
    Il était pour l'humanité mais aussi pour tous les anges rebelles.

    Éloï comme le signale Antoine est un pluriel de Dieu, si la tradition cabalistique propose le rapprochement entre le prophete eli et la phrase de jésus, il se pourrait que la traduction "Éloï" signifie " DIEUX " ou pour mieux comprendre en simplifiant " Les anges créateurs " ou " Le nom précis d'un ange à grand pouvoir céleste".
    La nature de Jésus Christ étant multidimensionnelle, il invoquait aussi un autre nom, car cette énigme paraphrasée relève de l'esprit et non littéraire comme il est dit " Entre tes mains, je remets mon esprit " .

    Nous pouvons lire dans Genése 6-2 que

    les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qu'ils choisirent.
    La chute des anges rebels indiqué ici en " Les fils de Dieu " peut trés bien se traduire par Elohim .
    Elohim est aussi un ordre angélique et qui selon l'esprit peut être traduit Éloï, traduction que fait donc l’apôtre marc.

    Voici le message mystique de Jésus Christ:Éloï, Éloï, lama sabachthani qui peut se traduire aussi par :

    Mes anges, mes anges, pourquoi m'avez vous abandonné ?
    ou
    "Anges",anges, pourquoi m'as tu abandonné ?

    Cette phrase "Éloï, Éloï, lama sabachthani reprend tous sont sens.
    "ANGES,"ANGES, pourquoi m'as tu abandonné?

    Voici le cri d'amour éternel de Dieu !
    Il est ici, son grand pardon !


    Je vais étudier avec la symétrie miroir " ELi ELi lama sabachthani " en table de 9, qui est le sujet de l'étude .



    YESHOUAH = 333
    Cette phrase est bien prononcée par Jésus lors de son sacrifice.

    NOM ELIA = 333
    La traduction et l’explication est juste comme le dit Antoine.

    SAINT PERE = 666
    Son nom eliah

    LE SUPLLICE = 666
    Un cri de douleur, traduit cette phrase.

    APOTRE MARC = 666
    La symétrie miroir intervient pour nous dire que un code mystique est fait par l'apôtre marc sous l'appellation Éloï

    Marc 15:34
    Et à la neuvième heure, Jésus s'écria d'une voix forte :
    Éloï, Éloï, lama sabachthani ?
    ce qui signifie : Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ?

    Le message de l'esprit est mystérieur, mais il se dévoile aux chercheurs de vérité.
    Saint Marc guidé par l'esprit frappe l'imagination par une clef "Éloï"

    Le mot Eloï n’est pas usité en hébreu, comme l’a fort bien fait remarquer Reuchlin.
    On pourrait peut-être, dit ce savant linguiste, employer elohaï, mon Dieu !
    Mais, il ne convient pas de dénaturer les paroles du prophète, dont l’Homme-Dieu, sur le point d’expirer, se souvint, je pense, et qu’il récita depuis le commencement de sa Passion jusqu’au moment où il rendit l’âme.
    Source : http://www.kabbale.eu/profonds-mysteres-de-la-cabale-divine-2/

    Le I tréma ï ne peut d'être une traduction d'origine juive, mais c'est une lettre additionnelle latine.
    Le message vient donc de l'esprit.

    Faisons la symétrie miroir de Éloï en table de 9,afin de révéler le mystère caché



    ANGE = 333
    Si certains traduisent Eloi pour ELOHIM d'autres disent qu'il ne porte pas de racine juive.
    Dans tous les cas ELOI cible un ANGE ou les anges créateurs .

    ANGE CRÉA = 666
    Ce nom est relié aux anges de la création.

    AKHATRIEL = 666
    AKATRIEL est un nom angélique, mais c'est le nom de l'ange déchu connu sous le nom de LUCIFER

    LE RACHETE = 666
    Ceci est le mystère de ELOI, et du cri d'amour du sacrifice de Jésus Christ.


    Un argument de plus qui valorise la symétrie miroir, comme moyen exceptionnel d'éclairer et révéler le message divin.

      La date/heure actuelle est Mar 24 Oct 2017 - 11:20